La Charte Energie Bois Région Centre

Les professionnels du combustible bois énergie se sont réunis autour du Conseil régional, de l'Ademe et d'Arbocentre pour signer la "Charte Energie Bois Région Centre" le 7 janvier 2009

Cette charte a pour objectif de faire la promotion d'un combustible bois énergie de qualité facilitant la mise en place de nouvelles chaufferies bois à alimentation automatique.

illustration : logo charte energie bois region centre

Chaque fournisseur s'engage sur les caractéristiques techniques des produits (granulométrie, humidité) ainsi que sur la qualité du service.

L'Ademe et le Conseil régional du Centre soutiennent la Charte en finançant les projets qui auront un contrat d'approvisionnement avec un fournisseur adhérent à la Charte.


Consultez et téléchargez la Charte (488 Ko) : document annexe : charte bois 

Pour en savoir plus et consulter la liste des entreprises signataires de la Charte :
 - Arbocentre
 - Ademe Centre

illustration : logo ADEME illustration : LOGO ARBOCENTRE illustration : logo de la Région Centre

 

LE LABEL "FLAMME VERTE"

Consultez le site du label "Flamme verte"

La Biomasse en région Centre

Le bois est la principale source d’énergie renouvelable dans la région Centre. Selon Arbocentre, la région a un important potentiel de développement avec une croissance d’environ 5 millions de m3 de bois par an. Dans ce total, 2 millions de m3 sont coupés chaque année et employés pour la construction, la transformation industrielle et le chauffage. Par conséquent, la ressource disponible est de 3 millions de m3 chaque année. Il est par ailleurs nécessaire d’ajouter les déchets de bois des industries qui représentent 200 000 tonnes de bois directement utilisable.

 

-         A fin 2012 : 130 MW installée en région Centre avec 71 chaufferies collectives (82 MW) et 15 industrielles (48 MW) (

-          28 installateurs Qualibois en région Centre (pour 1 278 au total en France au 15/07/08)

La plus grande installation collective fonctionne à Bourges avec 16 000 kilowatts.

 

En tant que première région européenne pour la production de céréales, la région Centre a également un potentiel important de développement de l’utilisation de la paille pour le chauffage individuel et collectif. Selon la Chambre régionale de l’agriculture, le potentiel de la paille représente environ 40% de la ressource. Le reste doit être utilisé pour contribuer à la valorisation des sols. Le potentiel est évalué à 265 000 tonnes de paille, permettant une économie annuelle d’environ 170 ktep.

 

Le bois : quels enjeux pour la région Centre ?

La chaleur produite grâce à une chaufferie collective bois énergie, peut être utilisée dans l’habitat collectif, le tertiaire, les réseaux de chaleur urbain et rural. Ces chaufferies automatiques sont alimentées par les produits connexes de l’exploitation forestière et de l’industrie du bois disponibles localement (écorces, sciures, plaquettes forestières, granulés et bois de rebut). Elles permettent de chauffer soit un seul bâtiment, soit plusieurs grâce à un réseau de chaleur (puissance de 50 kW à plusieurs MW) ;

 

Dès 1994 l’ADEME s’engage dans un plan national de développement du bois-énergie, axé sur les chaufferies collectives et industrielles, plan qui se retrouve dans tous les accords de partenariat avec les Régions pour la période 2000-2006.

 

Au niveau national, le label Flamme Verte est créé et la marque NF pour le bois de chauffage. Les actions de la Région dans cette filière, au travers de son partenariat avec l’ADEME, visent la structuration durable de la filière principalement au niveau de l’approvisionnement. Pour favoriser la demande, les études de faisabilité et les investissements sont financées à des taux attractifs, de même que les investissements en équipements pour les plate-formes d’approvisionnement.

 

 

Pour contribuer à construire un environnement favorable au développement de cette énergie renouvelable, une structure régionale Arbocentre (financée à hauteur de 68 000 € en 2007 par l’ADEME et la Région) assure l’animation et la promotion de la filière. Parmi ses actions :

 

     étude de pré-faisabilité pour les chaufferies bois-énergie collectives ;

     mise en place d’une charte de qualité « bois-énergie » pour le bois déchiqueté qui entrera en vigueur début 2009 ; en 2009, Arbocentre poursuivra cette démarche pour le bois-bûche ;

 

     l’animation d’un réseau de bureaux d’études thermiques qui réalisent les études de faisabilité « bois-énergie » ;

     l’ingénierie de formation pour l’entretien et la maintenance des chaudières de moyennes puissances (qui ne sont pas dans le champ d’actions des installateurs « Qualibois ») ;

 

 
Cette action régionale est complétée localement par Adefibois Berry et les 3 Parcs Naturels Régionaux (Perche , Loire- Anjou-Touraine , Brenne).

 

 
En avril 2007, le salon européen « Bois-énergie » s’est tenu pour la première fois à Orléans.

 

 
D’après les estimations nationales déclinées à l’échelle régionale, la filière « bois-énergie » constitue la filière énergie renouvelable la plus génératrice d’emplois locaux.

 

 
Pour atteindre l’objectif national ambitieux de 290 000 Tep supplémentaires d’ici à 2010, la structuration de la filière devra encore être renforcée en particulier sur la mobilisation de la ressource (pour la ressource forestière, cette action est inscrite dans le Grand Projet « Compétitivité des filières agricoles et forestières » du CPER 2007-2013 ). En matière d’aide à l’investissement, seuls les projets les plus performants, tant du point de vue énergétique qu’environnemental, seront accompagnés ; les installations de taille importantes pourraient ainsi être soutenues via un nouvel outil financier géré par l’ADEME à partir de 2009, le fonds chaleur. 

 

Biomasse

 

Les Espaces Info-Energie

Retrouvez les EIE en région Centre sur leur site : www.infoenergie-centre.org