Le potentiel régional

La Région Centre dispose d'un potentiel important pour développer une action efficace en faveur la recherche et de l'innovation


Avec environ 1 000 chercheurs et 26 laboratoires répartis dans les Universités de Tours et d’Orléans, au CNRS, au CEA, à l’INRA et au BRGM, les thématiques associées à l’efficacité énergétique, aux énergies nouvelles et aux matériaux pour l’énergie constituent l’un des points forts de la recherche en région Centre.

 

 
L’excellence de la région Centre sur ce thème « énergie » est portée à l’échelle européenne par quelques uns de ces laboratoires (notamment le CEA pour l’hydrogène, le BRGM sur la géothermie et le captage du CO2, …) qui sont impliqués dans des programmes européens du 7è Programme Cadre de Recherche (FP7)

 

La politique de la Région Centre

Plus de 8 millions d'euros consacrés sur 5 ans


Ainsi 6 programmes de recherche sur ces thématiques sont inscrits dans l’axe « Recherche sur les énergies nouvelles et les matériaux pour l’énergie » du contrat de projets Etat-Région 2007-2013, pour un budget total de 16 millions d’euros dont 8,4 sur le budget de la Région. Seul ce montant global de l’intervention régionale a été fixé lors de la signature du contrat de projets : comme pour tous les axes du « volet recherche » du CPER, la Région a fait le choix de ne pas fixer le montant des subventions qu’elle versera à chacun des 6 programmes. Il lui est ainsi plus facile d’adapter ses interventions en fonction des fortes évolutions, inhérentes à la nature même des travaux de recherche, que ces programmes connaissent et connaîtront jusqu’en 2013. Les montants mentionnés sont donc des prévisions sujettes à modifications en fonction de l’avancement des différents programmes.

 

 

Fort de ce constat en terme de potentiel de recherche et du contexte énergétique et de la demande de produits, procédés et services dans ces domaines, la Région Centre a affiché en février 2007, parmi ses 4 priorités de Recherche, 2 thématiques qui concernent notamment l’énergie et les deux secteurs les plus consommateurs d’énergie :

 

-          l’Habitat de Demain

-          les Déplacements et la gestion des flux de personnes et de bien.

 

L’objectif est ainsi de susciter l’émergence de projets de Recherche dans ces 2 thématiques avec des retombées sur l’économie locale et des réponses à court, moyen et long terme aux problématiques énergétiques.

 A ce titre, la région a mené un appel à projets qui a permis de soutenir 6 lauréats.

Un groupe de travail « Habitat de demain » réunissant des laboratoires de recherche publics et privés, des entreprises, acteurs du transfert de technologie, avec l’objectif de faire émerger les questions scientifiques correspondant aux problématiques sociétales en matière d’énergie ; ce groupe a été constitué en novembre 2007 et a permis lors des 4 réunions de 2008 de dégager 3 axes de travail sur lesquels la région Centre pouvait se positionner :

-         la caractérisation des agro-matériaux qui constituent une filière émergente dans le bâtiment et notamment sur l’isolation ;

-         la recherche des solutions d’économie d’énergie, notamment d’isolation, pour le bâti ancien de la région ;

-         le développement de produits/ services destinés au grand public pour déclencher le passage à l’acte en matière d’économies d’énergie.

 

Un programme de recherche AFFICHECO regroupant plusieurs laboratoires et entreprises membres de ce groupe de travail a été récemment monté par le Pôle Capteurs Automatismes de l’Université d’Orléans et labellisé par le Pôle S2E2. Il permettra de mettre au point un système d’affichage des consommations d’énergie des différents postes consommateurs chez les particuliers pour une prise de conscience, suivie d’un changement de comportement.

Les appels à projet

6 projets concernant l’énergie ont été retenus au titre des appels à projets de recherche lancés en 2007 et 2008


-         EXHYNUMO, qui s’intéresse à la sécurité des réservoirs utilisés pour le stockage d’hydrogène ;

-         LASECOM, qui vise au développement et à l’optimisation des technologies laser d’allumage et de contrôle de la combustion pour la valorisation énergétique des qaz pauvres ;

-         LIFPAC, consacré au développement de liquides spécifiques qui pourront être utilisés dans les piles à combustible ;

-         BIOTHERMEX, projet portant sur l’impact de l'exploitation thermique à grande échelle des aquifères (hausse de la température de l’eau, développement microbiologique) ;

 

-         ELECTROLYTE, et EOMAT, qui visent à l’optimisation des performances des piles à combustibles.

Innovation

 

Les Espaces Info-Energie

Retrouvez les EIE en région Centre sur leur site : www.infoenergie-centre.org