S2e2, Smart Electricity cluster

 S2e2 est le pôle de compétitivité de référence des technologies de l’électricité intelligente, au service de la gestion de l’énergie.

 

Son champ d’activité comprend la conversion de l’énergie électrique, la répartition, le stockage et les smart grids. Il intervient sur trois marchés : les énergies renouvelables, les bâtiments intelligents et les équipements et produits nomades électriques.

 

Le pôle S2E2 s’appuie sur une centaine d’acteurs, dont 84 entreprises, des centres de recherche et des organismes de formation. Basé en régions Centre et Limousin, il rayonne aujourd’hui sur le grand ouest de la France et au-delà.

 

Le pôle a pour principale mission de susciter et d’accompagner des projets de R&D collaboratifs entre entreprises, centres de recherche et organismes de formation. A ce titre, 55 projets labellisés par S2E2 sont actuellement en cours de développement, pour un montant total de 173.2 M€.

 

Au-delà des projets, S2E2 est un pôle de compétitivité au service des PME, qui composent 70% de ses membres. Il leur propose un programme complet d’accompagnement : formation (propriété industrielle, gestion et financement de l’innovation…), organisation de journées technologiques, veille technologique, recherche de partenaires industriels.

 

Avec pour principal enjeu l’efficacité énergétique, en favorisant le développement des énergies nouvelles et renouvelables et des technologies vertes, S2E2 s’inscrit dans la dynamique du Grenelle de l’environnement, au cœur du développement durable.

 

En savoir plus sur le Pôle S2E2, Smart Electricity Cluster : www.s2e2.fr

 

La Région soutient le Pôle S2E2

Le programme d’animation du Pôle S2E2 est appuyé par la Région depuis sa création soit 243 095 € de subvention de 2006 à 2008 ; le soutien est programmé à hauteur de 150 000 € pour 2009.

 

Par ailleurs, sous la forme de co-financements, la Région soutient aussi directement des projets de R&D labellisés par S2E2 : SéSAME (totalité des 4 sous projets : GEDELOC, CAPTHOM, ISIS, et CAPI), CARENE, MELIES, CEPIM, AFFICHECO, RWU, CORTECS, et eLUMIERE. Sont soutenus par la Région Centre les projets ayant eu une expertise favorable lors des appels à projets au FUI (Fond Unique Interministériel), et d’autres, dont l’objet est en adéquation avec les objectifs de l’institution en matière d’efficacité énergétique.

 

Enfin, la Région et le Pôle de compétitivité S2E2 s’associent depuis 2008 pour organiser le colloque NESO, New Energy Solutions in Orléans, dédié à l’efficacité énergétique dans le bâtiment. NESO 2010, « Quand le bâtiment devient intelligent », a rassemblé plus de 250 personnes en juin au Centre de conférences d’Orléans.

Les projets soutenus par la Région

Parmi les projets de recherche et développement collaboratifs, on distingue particulièrement le projet SéSAME (Sciences électriques et Systèmes Appliqués au Management de l’Énergie) représentant 15 M€, 130 hommes.ans, 9 industriels et 9 laboratoires. Ce projet d’une durée de 3 ans fut rendu possible grâce à la présence dans le pôle de grands contributeurs tels que Legrand à Limoges et Wirecom Technologies à Orléans.

 

Son objectif à travers ses 4 sous projets (CAPI, GEDELOC, CAPTHOM, ISIS) est d’optimiser de l’efficacité énergétique de l’habitat, tant au plan des économies d’énergie, de la sécurité, de la santé que du confort des personnes.

SéSAME est co-financé par l’État et les collectivités ; le volet CAPTHOM, porté par la société SOREC, présentera prochainement des démonstrateurs de détecteurs de présence humaine ; GEDELOC,volet porté par Wirecom Technologies, met au pointdes systèmes électroniques qui fourniront aux occupants une interface homme/machine de gestion de l’énergie très simple et utilisable partout ou presque, depuis un PC, le web, un iPOD, une console de jeux... Ces solutions, qui utilisent les courants porteurs et la radiofréquence, seront commercialisables aussi fin 2010.

Zoom sur 3 projets en cours de développement

AFFICHECO (Économies d'énergie liées à l'affichage des consommations électriques en résidentiel)

Le projet a pour objectif de déterminer, en résidentiel, si le fait d’afficher la consommation d’énergie entraîne effectivement une baisse de la consommation. Il s’agit donc d’une part de déterminer la pertinence des données à afficher, et d’autre part de réaliser une campagne de mesures selon différents critères (sociaux, région, dimension des logements, locataire /propriétaire…). Les résultats permettront de déterminer l’impact de l’affichage sur les consommations et de les intégrer dans des méthodes de calcul des consommations.

Ce projet, d’un montant de 1,4 M€ est porté par le Pôle Capteur (Université d’Orléans). Il compte 3 partenaires recherche avec la participation du laboratoire ETiCS-CITERES (Université de Tours), l’institut PRISME (Université d’Orléans) et le CRESITT Industrie ainsi que 4 partenaires entreprises : LEGRAND, DALKIA, WIRECOM Technologies et ENERGIO.

 

eLUMIERE (éclairage à Leds Urbain Modulable Intelligent Econome et Respectueux de l’Environnement)

Le projet consiste en l'application innovante d'une solution d'éclairage à LED dans un contexte urbain et architectural. Première phase, la création d’un éclairage de voirie par LED : en mars 2009, sont sortis des démonstrateurs de lampadaires d’une puissance de 20 à 30W, permettant de valider les performances lumière du dispositif et les puissances consommées. Les parties électroniques et le design sont en cours de finalisation, et le dispositif sera industrialisé et commercialisé prochainement.

La deuxième phase du projet utilisera la même technique, cette fois pour un éclairage architectural. Le dispositif intégrera de la colorimétrie aux LED, afin de créer l’arc-en-ciel des couleurs. Des démonstrateurs seront mis en place sur un élément patrimonial de la Communauté de Communes de l’Est Tourangeau et sur le château de Chinon. L’industrialisation est envisagée pour 2011.

D’un montant de 2 M€, eLUMIERE est porté par la société ALPLHA TEST et un consortium de 4 partenaires : le laboratoire GREMI de l’Université d’Orléans, BIDEAU, BREE et WIRECOM Technologies.

 
RWU (Remote Wake Up)

La consommation en veille d’équipements électriques provient entre autre d’équipements qui attendent un ordre d’une télécommande pour se remettre en marche. Le plus connu de ces appareils est la télévision. Le circuit dit de veille consomme donc de la puissance uniquement pour surveiller les ordres. Cette puissance est faible couramment inférieure à 1 Watt.

Malgré tout, ces périodes de veille étant plus longues que les périodes de marche, on arrive sur une année à une consommation typique de plusieurs kWh par équipement.

L’objectif du projet Remote Wake Up est de diminuer drastiquement, voire de supprimer cette consommation en veille, tout en permettant un réveil des équipements concernés par une télécommande appropriée.

Ce projet d’un montant de près de 2 M€ est coordonné par la société Legrand et compte 8 autres partenaires : le Pôle Capteur (Université d’Orléans), le laboratoire XLIM, les sociétés AMPERE, SOREC, STMicroelectronics, CISTEME, WIRECOM Technologies et ADETEL Wireware.

 

 

Les Espaces Info-Energie

Retrouvez les EIE en région Centre sur leur site : www.infoenergie-centre.org